Le 19 septembre 2017, la CNAPD soufflait ses 47 bougies, autant de temps que nous militons pour la Paix et la Démocratie. Au fil des années, les combats et les revendications ont été multiples, la paix et la démocratie étant, par essence, multidimensionnelles. Une telle longévité est aussi la preuve que la recherche ou le maintien de ses valeurs est un travail de long court et perpétuel, qu’il faut renouveler sans cesse et adapter aux nouvelles réalités et défis de notre société. C’est pourquoi de nombreux combats historiques de la CNAPD, sous de nouvelles formes, restent d’actualité.

Nous le savons, les défis sont énormes. Partout dans le monde, le combat pour plus de justice, d’égalité et de participation citoyenne, sans lesquels la paix et la démocratie ne pourraient exister, doit être poursuivi, jour après jour.  À ces luttes fondamentales, s’ajoute celle de la protection de notre environnement, ultime bien commun de l’humanité.

Depuis 47 ans, la CNAPD plaide pour une plus juste répartition des richesses dans un système où l’intérêt particulier prend trop souvent le pas sur le bien-être général, pour un contrôle accru de la vente et de la circulation des armes dans une société où la guerre est devenu un business florissant, contre toutes les formes d’extrémismes violents dans un monde où l’on a trop souvent l’impression que la violence est la seule manière de se faire entendre…

Mais heureusement, notre parcours est semé de petites et de grandes victoires. L’exemple le plus récent est le décernement du prix Nobel de la Paix à l’ICAN, la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, dont la CNAPD fait partie. Cette coalition mondiale a poussé en juillet dernier à adopter le texte d’un nouveau traité des Nations Unies interdisant les armes nucléaires. Même si les grandes puissances nucléaires n’adhèrent pas à ce traité, espérons que cela contribuera à éveiller la conscience citoyenne sur cette thématique et à alimenter l’action collective.

Même si dans 47 ans la CNAPD aura encore probablement d’excellentes raisons d’exister, nous continuerons à lutter pour que ce soit dans le but de préserver des idéaux que nous aurons atteint et non pour reconquérir ceux que nous aurons perdus…

Naïma Regueras

Naïma Regueras

Présidente de la CNAPD

Laisser un commentaire