• Event Time:
  • Location: Maison de la Paix

Trois mois après l’entrée en fonction de celui qu’on ne nommera pas, des voix de la diaspora progressiste brésilienne s’unissent pour parler de l’impact de la politique du nouveau gouvernement, des causes actuelles et lointaines où cette situation trouve ses racines… Et d’avenir.

 

26 avril à 18h30

À la Maison de la Paix

Rue Van Elewyck 35, 1050 Ixelles

 

Au programme :

18h30 Accueil

19h Contexte historique et actuel, pouvoir des narrations dans les dernières élections

20h Court documentaire sur Marielle Franco

Militante active du mouvement LGTB, de la Marche mondiale des femmes, conseillère municipale du Parti socialisme et liberté (PSOL) à Rio de Janeiro et en charge de la commission d’enquête sur les violences commises par l’armée et la police contre les jeunes afro-descendants à Rio.

Elle a été assassinée le 14 mars 2018. Marielle incarne toutes les luttes de race, de genre et de classe. Elle est une voix qu’on a voulu étouffer et qui en a fait germer des milliers d’autres.

20h30 Présentation du projet ‘Tamboro’,  Exposition de Patricia Viana, discussions, initiation au Carimbó, buffet

 

Les intervenant·es de la soirée seront :

  • Thaís Gonçalves, étudiante en maîtrise Business Economics à la KU Leuven
  • Allan Queiroz, doctorant en sociologie à l’Université de Gand et membre d’ENCUENTRO, Belgian Latin America Network
  • Mariana de Azevedo, brésilienne, vit à Bruxelles depuis 2009, étudiante en master en philosophie à l’ULB
  • Patricia Viana, native du nord du Brésil (Belém /Pará), danseuse de danses régionales originaires du peuple indigène, chercheuse et activiste pour la défense du peuple afro-indigène
  • Isabel Duarte, journaliste, activiste culturelle à Bruxelles, depuis 2011 fondatrice de l’association Arte N’ativa

 

Entrée libre. Petite restauration brésilienne et boissons à prix doux.

Inscription obligatoire : marie@scibelgium.be

Plus d’infos sur FB

Sabina Jaworek

Sabina Jaworek

chargée de communication au SCI-Projets Internationaux