• Event Time:
  • Location: Intal

L’année 2018 s’annonce riche en questions brûlantes. Cela concerne aussi la paix mondiale. intal organise un week-end de formation à ce sujet ces 17 et 18 février. Différents aspects en lien avec la question de la paix et de la guerre seront abordés. Il y aura l’impact des conflits sur la santé, la guerre au Yémen, le rôle des femmes, l’indépendance de l’Afrique et les convoitises sur celle-ci, les initiatives de paix et de coopération en Amérique latine, la montée de la Chine face à la volonté des USA de maintenir leur hégémonie, la situation cubaine actuelle et les défis que doit affronter l’île, l’occupation en Palestine et le business autour de celle-ci, l’OTAN et l’Union européenne…

Inscrivez-vous dès maintenant!

Quand ? Samedi 17 et dimanche 18 février 2018

Où ? Dans les locaux de l’auberge de Jeunesse Van Gogh, 8 Rue Traversière, 1210 Bruxelles (facilement accessible en transports en commun – gare de Bruxelles-Nord et métro Botanique)

Pour qui ? Tout le monde est le bienvenu

Langue ? Les sessions seront données en FR et en NL

Prix ? 25 euros pour les non-membres- 22 euros pour les membres intal (repas, logement et matériel inclus)
Logement: Possibilité uniquement sur demande.

Inscrivez-vous via ce lien.

Programme:

Samedi 17 février

9h-9h45 : accueil et café

10h-12h30 (session A ou B au choix) :

A/ Crise humanitaire au Yémen: l’impact de la guerre sur la santé.
Depuis mars 2015, L’Arabie saoudite est à la tête d’une coalition militaire qui agresse et bombarde quotidiennement le Yémen. Le conflit a déjà fait 10.000 morts. Au-delà de ce constat déjà dramatique, la guerre a entraîné une situation humanitaire catastrophique dans le pays. Un enfant y meurt de maladies curables toutes les 10 minutes. Selon Oxfam, 20 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, 7 millions de personnes sont menacées de famine et l’OMS indique que l’épidémie de choléra qui y sévit est la plus importante dans le monde. Au cours de cette formation, nous étudierons quels sont les liens désastreux que les guerres entretiennent avec la santé publique.

Formation en collaboration avec M3M et PHM, avec Chiara Bodini (coach People’s Health Movement).

B/ Le rôle des femmes dans les mouvements sociaux

Les manuels d’histoire ne nous content que peu d’occasions où les femmes jouent un rôle-clef. Pourtant elles sont souvent le moteur du changement. Elles jouent un rôle d’importance dans la lutte sociale pour des conditions de travail humaines, pour les droits des femmes, contre la pauvreté, etc. Ouvertement ou discrètement. Nous examinerons quelques moments-clef de l’histoire, et quelques mouvements actuels comme Ni Una Menos, la Marche des Femmes, …

Avec Karen Bähr Caballero et Dominic Brumagne.

12h30-14h: pause midi

14h – 17h30 (session A ou B au choix) :

A/ L’Afrique, vraiment indépendante après la décolonisation?
La plupart des pays africains sont officiellement indépendants depuis les années 60. Mais … disposent-ils réellement de la liberté et des moyens nécessaires pour mettre en œuvre des politiques souveraines? Ou, au contraire, l’Occident bloque-t-il sciemment ce développement à travers divers mécanismes de domination? Les interventions militaires de l’OTAN, les accords de commerce ou les politiques migratoires que l’UE met en place en Afrique œuvrent-ils au bon développement de l’Afrique? Ou, au contraire, contribuent-ils à ce qu’elle reste piégée dans la pauvreté?

Avec Gregory d’Hallewin, Violette Nimy, Antoine Moens de hase et Philippe Ngindu du groupe intal Congo.

B/ L’Amérique latine, un continent de paix ?
En 2014, les pays d’Amérique latine proclamèrent le continent « zone de paix » lors d’un sommet de la CELAC à La Havane. La CELAC est un traité de coopération entre tous les États du continent américain à l’exception des États-Unis. Quel est l’état des choses 4 ans plus tard ? Un accord de paix en Colombie, un nouveau président aux États-Unis, des troubles au Venezuela, la montée des forces de droite dans des pays comme l’Argentine, le Brésil et le Honduras. Est-il possible de parler de paix sur le continent ? Et quelles sont les forces menaçant cette paix ?

Avec Paula Polanco (intal).

Dimanche 18 février

9h-9h45 : accueil et café

10h-12h30 (session A ou B au choix) :

A/ Une guerre imminente contre la Chine ?
Depuis la Deuxième Guerre Mondiale, les États-Unis dominent le monde dans les domaines économique, militaire et culturel, mais il y a des concurrents. La Chine est sur le point de détrôner les États-Unis et de les dépasser en tant que première économie mondiale. Quelle est la réaction de la Maison-Blanche ? Trump se prépare-t-il à une guerre contre la Chine ? Nous avons invité les spécialistes de Chinasquare.

Avec Jo Cottenier, spécialiste de la Chine.

B/ Cuba en 2018
Cuba veut appliquer une profonde réforme économique structurelle et cela sans l’aide des institutions financières internationales. C’est assez unique au monde. De plus, Cuba veut rester fidèle aux principes du socialisme. Comment Cuba entreprend-il ces réformes ? Et où en est le blocus de l’île ? Comment Cuba vit l’arrivée de Trump dans la Maison-Blanche ? À quels changements politiques et sociaux nous faut-il nous attendre à Cuba ?

Avec Isabelle Vanbrabant de Cubanismo.

12h30-14h: pause midi

14h – 17h30 (session A ou B au choix) :

A/ La Palestine, l’occupation comme produit d’exportation ?
Il y a 70 ans, Israël proclama son indépendance. À présent il ne reste plus que 12 % du territoire originel de la Palestine. Avec un réseau de colonies, de voies séparées, de check-points, d’un mur d’apartheid et du blocus de la bande de Gaza, Israël viole quotidiennement les droits élémentaires des Palestiniens. Dans le même temps, Israël est devenu le quatrième exportateur d’armes au monde et le pays le plus militarisé de la planète. Est-ce que l’occupation est en train de s’exporter dans le monde entier ? Quels sont les intérêts en cause ?

Avec André Crespin, de Médecine pour le Tiers Monde.

B/ L’OTAN, l’Europe et leurs guerres
Il y a quelques mois, nous étions plus de 10.000 manifestants dans la rue à protester contre la venue de Trump et de l’OTAN. En juillet 2018, un nouveau sommet de l’OTAN aura lieu dans notre pays. À nouveau, le président Trump exigera de tous les États membres de l’OTAN qu’ils dépensent 2 % de leur budget à la Défense tandis que dans notre pays aussi, comme dans le reste de l’Europe des coupes massives sont effectuées dans les retraites, dans l’enseignement et les soins de santé. Tout récemment, l’Union européenne a annoncé vouloir investir 40 milliards d’euros dans le développement de l’industrie militaire. Notre pays s’engage dans cette voie avec plaisir. Mais pourquoi ? À qui cela profitera-t-il ? Pour le compte de qui faisons-nous la guerre, en fin de compte ?

Avec Julien Pomarède (Assistant de recherches et d’enseignement à la Faculté des sciences politiques et sociales de l’ULB), Samuel Legros (chargé de recherche et de plaidoyer à la CNAPD) et Fiona Ben Chekroun de intal.

Intal

Laisser un commentaire