La coalition contre les armes nucléaires, la branche belge du lauréat du prix Nobel de la paix ICAN, déplore et condamne la décision des États-Unis de se retirer de l’accord autour du programme nucléaire de l’Iran. Nous attendons de l’Union européenne une politique volontariste afin de maintenir l’Iran dans l’accord et d’en assurer la pérennité.  

La décision du Président Trump est irresponsable. Elle accroît les tensions au Moyen-Orient et augmente le risque d’une course aux armements nucléaires dans la Région. Attaquant frontalement le multilatéralisme et la diplomatie mondiale, la décision de Donald Trump nie en outre la réalité : l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) a confirmé à dix reprises que l’Iran respectait bien l’accord nucléaire de 2015. Cet accord, le JCPOA, a mis sur pied un régime d’inspection approfondi et rigoureux qui empêche l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire dans les années qui viennent.

Défiant toute logique, le Président Trump augmente aujourd’hui les risques de voir l’Iran développer un arsenal nucléaire et fait donc également peser la menace d’une course régionale à l’armement nucléaire. Au moment même où il annonce s’engager dans des pourparlers autour du programme nucléaire de la Corée du Nord…

Cependant, il n’est pas trop tard pour sauver l’accord nucléaire et, plus largement, l’accord de non-prolifération nucléaire (TNP) de 1970 – la pierre angulaire du régime de non-prolifération et de désarmement mondial, sérieusement menacé, lui aussi, par la décision américaine. La coalition belge contre les armes nucléaires salue à cet effet, la réaction de la Haut Représentante de l’Union européenne Mogherini. Les États membres de l’Union européenne doivent désormais redoubler d’efforts pour maintenir l’Iran dans l’accord.

Rappelons enfin que le régime de non-prolifération nucléaire ne peut perdurer dans le temps que si les États dotés d’armes nucléaires et leurs alliés, dont la Belgique, respectent leurs engagements de désarmement. Des mesures concrètes peuvent être posées très rapidement pour en donner des gages. Parmi ceux-ci, la signature du nouveau Traité d’interdiction des armes nucléaires des Nations Unies (2017), qui propose une feuille de route concrète vers un monde enfin débarrassé de l’arme atomique.

Pour la coalition,

Naïma Regueras, Présidente de la CNAPD

La coalition belge contre les armes nucléaires est une plateforme d’associations qui lutte pour une Belgique sans arme nucléaire dans un monde sans arme nucléaire. Les membres du Comité de pilotage sont Pax Christi Vlaanderen, Vrede vzw, Activisme_be, Agir Pour La Paix, Artsen Voor Vrede, CNAPD, Climaxi, Greenpeace Belgium, Links Ecologisch Forum, Masereelfonds, Mouvement Chrétien Pour la Paix, VRAK en Intal.

Naïma Regueras

Naïma Regueras

Présidente de la CNAPD

Laisser un commentaire