Ce 26 mars à 12h30 pas moins de 200 personnes se sont réunies pour marquer leur opposition à la politique et aux dépenses militaires de l’EU et des USA mais aussi au traité transatlantique. Retour sur une manifestation haute en couleur !

Mercredi 26 mars, place du Luxembourg, 12h. Les manifestants arrivent au compte-goutte. Certains vont récupérer le drapeau qu’ils avaient réservé via INTAL. Un drapeau censé représenter tous les citoyens qui subissent le dictat militaire et économique des USA et de l’UE. D’autres prennent une des pancartes mises à disposition par la CNAPD afin de représenter une future victime du traité transatlantique. D’autres encore ont apporté leur propre matériel: drapeaux, banderoles, pancartes… Tous se mobilisent en ce grand « Obamaday« .

 Mais pourquoi protester contre Obama?

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une protestation contre Obama mais bien contre les politiques militaires et économiques des USA et de l’UE et leurs alliances en la matière. Quoi de plus naturel, donc, que de protester contre celles-ci le jour de la visite du président des USA aux présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso?

Quelles revendications ?

 La diminution du budget militaire

Saviez-vous que les États-Unis dépensent 685 milliards de dollars et l’Europe 407 milliards de dollars soit, à eux deux, 62% des dépenses militaires mondiales?

L’ allocation d’une part du budget militaire à des causes pacifiques

Face à ces dépenses faramineuses, une question se pose: pourquoi ne pas utiliser cet argent pour renforcer la diplomatie multilatérale, la lutte contre la pauvreté, les inégalités croissantes, l’exclusion socio-économique et la lutte contre le réchauffement climatique? Doit-on vraiment faire la guerre pour obtenir la paix?

L’annulation d’accords économiques entre les USA et l’UE en défaveur des citoyens

Un traité transatlantique (TTIP in English) est en trait d’être négocié entre les USA et UE. L’objectif? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes.

Libre-échange, c’est bien, ça, non ?

Pas forcément, non. Pourquoi? Parce que les normes de sécurité alimentaire et sociale ne sont pas les mêmes en Europe qu’aux USA et que ce type d’accords risquent fort de faire revoir les normes européennes à la baisse.

Mais pourquoi on ne nous en parle pas?

Ces accords et leurs négociations sont supposés être secrets  car impulsés par le lobbying de grosses firmes privées mais aussi de certains parlementaires européens et autre « grands hommes » qui y trouveraient que des avantages et, bien sûr, un nouveau moyen de s’enrichir au détriment des citoyens.

Concrètement, qu’est-ce que ce traité pourrait engendrer?

Du poulet à l’eau de javel, de la viande pleine d’acide lactique, des médicaments hors de prix, une réduction des droits à la vie privée c’est-à–dire, somme toute, une atteinte fondamentale à la démocratie.. Ainsi que toute sorte de dégâts collatéraux

Un DIE-IN place du Luxembourg

 Après avoir récupéré drapeaux et pancartes et admiré Obama, Barroso et quelques-uns de leurs amis (Monsanto,Total, Goldman Sachs et Lockheed Martin), tous ont participé à un DIE-IN où seuls les multinationales, PDG, militaires, économistes et autres grands pontes du capitalisme restaient debout (c’est-à-dire, métaphoriquement parlant, vivants).

Les représentants des associations organisatrices, la CNAPD, Vrede et Intal, ont ensuite pris la parole, exhortant le public à continuer de se battre pour la paix et la démocratie et contre la militarisation et le traité transatlantique.

Une protestation qui s’est terminée par des slogans et des chansons militantes dont le très acerbe:

« OBAMA, CIA, how many kids did you kill today? « 

Une protestation dynamique et réussie, donc, qui, on l’espère, en appellera d’autres…

Carole Glaude

Carole Glaude

Chargée de communication et réseaux à la CNAPD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir