Au-delà des déclarations

La population de Gaza survit malgré un embargo qui dure depuis des années. Nous condamnons fermement le nouvel acte de terrorisme d’Etat perpétré par Israël à l’encontre des civils qui ont pacifiquement pris le chemin pour Gaza à des fins d’entraide et de solidarité et pour attirer l’attention de l’opinion publique sur les conditions de vie insoutenables des habitants de Gaza.

L’opération militaire a été menée alors que les bateaux chargés notamment de vivres et de médicaments se trouvaient en eaux internationales, ce qui aggrave cette violation du droit international humanitaire. Les personnes à bord de cette flottille proviennent de nombreux pays différents, sont bénévoles, journalistes, militants de la liberté et de la paix et il s’agit exclusivement de civils. Les chargements à bord ont pour objectif de répondre aux besoins de la population gazaouie. La réalité du crime commis par les soldats israéliens contre ces civils est incontestable et la responsabilité d’Israël est pleinement engagée. Comme à chaque fois, l’opération militaire israélienne a été condamnée par la majorité des acteurs de la communauté internationale. Elle a donné lieu à un concert de prises de position politiques de désapprobation.
Nous en prenons acte avec satisfaction. Pour autant, nous affirmons que l’attitude que le politique doit adopter ne doit pas se confondre avec celle de la société civile. Le rôle du politique n’est pas seulement de condamner une violation du droit, ici international ; au-delà des déclarations de principe, son rôle est d’adopter des mesures concrètes pour faire cesser la violation du droit. Nous en appelons donc à toutes les institutions internationales, en particulier l’Union européenne et les Nation unies, ainsi qu’à tous les gouvernements nationaux pour qu’ils prennent ces mesures concrètes.

1. Israël doit être contraint d’assumer sa responsabilité en vertu du droit international pour cette attaque meurtrière, de rendre des comptes et de réparer les préjudices causés.

2. Le rapatriement de l’ensemble des civils qui ont pris part à l’expédition, pour la plupart retenus actuellement dans les geôles israéliennes, doit s’effectuer dans le respect de leur dignité et avec la garantie de leur sécurité.

3. La fin des entraves apportées par Israël à l’aide humanitaire envoyée à Gaza, entraves qui s’apparentent à une forme de châtiment collectif interdit par la 4e Convention de Genève (art. 33), doit être exigée et des mesures de coercition doivent être prises.

4. La levée du blocus de Gaza par les autorités israéliennes en vertu de l’obligation de cesser l’occupation des territoires occupés doit être obtenue.

5. Une commission d’enquête internationale et indépendante sur cet assaut meurtrier commis ce 30 mai doit être constituée, et ce dans les plus brefs délais.

6. L’adhésion d’Israël à l’OCDE, qui s’est concrétisée quelques jours seulement avant cet événement, doit être reconsidérée.
7. La suspension de l’accord d’association Union européenne/Israël doit être appliquée immédiatement, conformément aux dispositions contenues dans cet accord.

8. L’Union européenne et le Conseil de Sécurité des Nations unies doivent mettre en œuvre les recommandations du rapport Goldstone. Sans une prise de responsabilité ferme se traduisant par ces mesures concrètes, les gouvernements nationaux et les institutions internationales renforceront durablement le sentiment d’impunité d’Israël.

C’est le sort du droit international qui est en jeu et il y a urgence.

Bruxelles, 3 juin 2010

Signataires : Association Belgo-Palestinienne, Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie, Diyanet de Belgique, European Muslim Network, Fédération Islamique de Belgique, Forum of European Muslim, Youth and Student Organizations, Génération Palestine, Justice and Democracy, UETD (Union of European Turkish Democrats) Brussels, Union des Mosquées de la Province de Liège, Vereniging voor Ontwikkeling en Emancipatie van Moslims

Pour le comité organisateur : Mehmet A. SAYGINUETD BrusselsSecrétaire général Tél. : +32 479 27 00 39E-mail : info@uetd-brussels.eu

CNAPD

CNAPD

Tous les articles écrits par les stagiaires, bénévoles ou anciens membres et permanents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir