Logiques de domination/Dominations logiques?

De nombreuses menaces pèsent aujourd’hui sur nos démocraties. Celles-ci sont variées et vont de la montée de l’extrémisme violent et de la multiplication des conflits, aux accords de libre-échange. Il est dès lors aisé d’utiliser la violence, la domination pour la résolution de ces menaces. Ainsi, la CNAPD propose de mener une réflexion approfondie ainsi que de nouveaux outils sur les modes de domination à l’oeuvre au sein de nos sociétés. Par la mise en lumière de ces dominations, les outils réalisés auront pour ambition de promouvoir la culture de paix.

De quoi s’agit-il exactement?

La CNAPD propose de s’arrêter sur la notion de « culture de paix » et, en miroir, sur les mécanismes de dominations favorisant le maintien d’un violence structurelle au sein de nos sociétés. La déconstruction de ces mécanismes de dominations souvent invisibilisés est essentielle et constitue un premier pas fondamental pour pouvoir ensuite construire les bases d’une véritable culture de paix.

Cet outil, intitulé « Logiques de domination. Dominations logiques ? », propose un premier détricotage des cinq mécanismes de domination que sont la domination sécuritaire, la domination environnementale, la domination culturelle, la domination de genre et la domination socio-économique. Ces cinq « logiques » de domination, qui s’entremêlent et se renforcent, constituent une matrice de la violence structurelle que nous subissons. Cet outil permet donc d’offrir une compréhension globale des processus de la violence structurelle.

L' introduction aux Logiques de domination ambitionne de susciter l’intérêt et un questionnement sur la problématique de l’établissement d'une culture de paix afin d’outiller les lecteurs dans leur réflexion citoyenne du monde dans lequel nous vivons. (téléchargeable ici.

La domination socio-économique Cette domination se caractérise principalement par les politiques d’austérité mises en place ou encouragées depuis la crise financière de 2008 et qui impliquent des pressions de plus en plus fortes sur les travailleurs. Cette domination peut également s’observer dans la continuation des rapports de classe. Les discriminations socio-économiques subies par une certaine partie de la population en Belgique ainsi que la ségrégation socio-spatiale que l’on retrouve dans beaucoup de nos villes participent également à la perpétuation de cette domination. (téléchargeable ici.

La domination socio-économique Le développement des moyens de surveillance dans la lutte contre le terrorisme et le déploiement de militaires en rue peuvent s’analyser comme des moyens de domination. En effet, ceux-ci sont présentés comme des moyens d’assurer la sécurité de la population belge mais il est important que cela ne se fasse pas au détriment des libertés et des droits fondamentaux. . (téléchargeable ici.

La domination culturelle et symbolique En Belgique, et dans les pays occidentaux en général, la domination culturelle s’exprime de différentes manières. L’une des manifestations les plus visibles de cette domination est sans doute la façon dont les personnes d’origine étrangère sont « intégrées » dans nos sociétés. Il est constamment demandé à ces personnes de prouver qu’ils ont bien adhéré à nos valeurs occidentales et qu’ils se trouvent donc du côté du « bien ». Le contexte actuel, caractérisé par les interventions au Moyen-Orient et la montée de l’extrémisme violent un peu partout, rend encore plus urgent la réflexion et la déconstruction de cette domination. Nous envisageons entre autre de faire cela au travers du droit de vote des étrangers (un débat déjà ouvert à la CNAPD), mais également au travers d’un travail sur les droits économiques, sociaux et culturels dont l’accès pour tous (sans distinction de classe ou d’origine) constitue l’une des conditions essentielles du vivre ensemble et d’une société multiculturelle harmonieuse. Enfin, un travail d’analyse, de critique et de sensibilisation sur la propagande, autant politique que commerciale, qui véhiculent à travers le monde la culture occidentale (soft power ) sera également effectué étant donné qu’il s’agit aussi d’un des instruments au service de la domination culturelle.(téléchargeable ici.

La domination environnementale L’être humain tente de dominer son environnement en voulant de plus en plus le maitriser et le contrôler pour servir ses intérêts et le développement de nos sociétés. Il semble que cette domination sur la nature doit pouvoir être mise en cause et en perspective face à une autre approche favorisant, quand à elle, le lien avec la nature et le respect de ses cycles de vie. Au niveau national, une telle approche se concrétise par exemple par la promotion des énergies renouvelables et d’autres modes de consommation, tels que les circuits courts et la consommation locale durable.(téléchargeable ici.

La domination du genre A de nombreux égards, notre société est encore caractérisée par la domination de l’homme sur la femme, cela se cristallise dans des aspects très concrets, par exemple l’accès à l’emploi, ou par l’intermédiaire de stéréotypes ou idées préconçues qui perdurent. La culture de la paix passe également par la neutralisation de ces rapports de force et l’égalité entre hommes et femmes dans les faits, mais également dans les esprits.(téléchargeable ici.

Demander une animation

Nous vous invitons à demander une animation CNAPD sur le thème pour approfondir la question avec votre classe. Contacter Thibault Zaleski, détaché pédagogique par mail ou au 02/640.52.62.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Répondez à la question

Lire Les logiques de domination/dominations logiques

Les logiques de domination/dominations logiques sont téléchargeables, pour les commander en format papier (en fonction stock disponible), contactez-nous directement, par mail (info@cnapd.be) ou par téléphone 02/640.52.62.