Brice, en deuxième BAC, a découvert la CNAPD et s’est porté volontaire sur le les festivals Esperanzah! et La Semo.

Comment as-tu connu la CNAPD ?

J’ai connu la CNAPD grâce à un ami qui y avait effectué un stage, mais également en m’informant sur internet.

Qu’as-tu fait à la CNAPD, sur quels projets as-tu collaboré ?

J’ai participé à la sensibilisation des festivaliers, du festival Lasemo et Esperanzah! , à la thématique de l’énergie et des conflits qui y sont liés.

Comment as-tu vécu ton passage au sein de l’association ?

Étant étudiant en coopération internationale, cela m’intéressait plus particulièrement de pouvoir vivre une expérience pareille avec l’association. J’ai pu approfondir mes connaissances sur le sujet et le transmettre aux festivaliers, au moyen également du matériel prévu à l’occasion par l’association. Lequel moyen était efficace et pertinent.

Pour toi, la CNAPD ça représente…

Pour ma part, la CNAPD représente le mouvement pour la paix et la démocratie en Belgique. Quant on cite ces deux grosses thématiques, on ne peut s’empêcher d’y lier l’association. Aux moyens de ses actions et de ses membres, elle nous aide à y voir plus clair et fait avancer le shmilblick autant que faire se peut. Petit à petit nous y arriverons ! D’ici-là rendez-vous le 20 octobre au cinquantenaire ! (NDLR: le 20 octobre 2013, le mouvement de la paix belge, francophone et néerlandophone, a organisé une manifestation importante pour dire Time to Go aux armes nucléaires sur le sol belge).

CNAPD

CNAPD

Tous les articles écrits par les stagiaires, bénévoles ou anciens membres et permanents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir