Au 1er janvier 2017, la CNAPD se lancera dans son nouveau plan quadriennal, un nouveau chapitre donc qui s’ajoute à l’histoire déjà longue de notre Coordination.

Alors sur quoi comptons nous travailler ces 4 prochaines années ? Dans un monde où les conflits complexes se multiplient et se règlent dans la majorité des cas par la violence, il suffit d’ailleurs de voir la catastrophe humanitaire qui se déroule actuellement sous nos yeux en Syrie, la CNAPD a décidé de travailler sur la « Culture de Paix ». Plus précisément, que ce soit au niveau des relations internationales, nationales ou même interpersonnelles, comment pouvons-nous rechercher et mettre en place des solutions pacifiques plutôt que violentes ?

La CNAPD estime que la mise en œuvre d’une réelle culture de Paix, et par opposition l’existence d’une culture de la violence, est empêchée par le maintien et la reproduction de différents rapports de domination.  Nous avons identifié cinq types de dominations sur lesquelles la CNAPD souhaite travailler au cours de l’année 2017 : la domination sécuritaire, la domination socio-politique, la domination environnementale, la domination culturelle et la domination de genre. L’idée n’est évidemment pas uniquement de les dénoncer mais de réfléchir, avec les jeunes, à la manière dont ces rapports peuvent être modifiés et ainsi contribuer à une véritable culture de Paix.

Ce nouveau plan quadriennal nous permettra également de continuer à travailler et à sensibiliser sur des thématiques chères à la Coordination. A travers différentes animations et formations ou nouveaux développements, nous continuerons à faire vivre des projets tels que « Terrorisme en questions » ou « Ma ville, mon quartier ». En 2017, nous avons également décidé de procéder à une évaluation à mi-mandat de notre mémorandum rédigé en vue des élections de 2014. Et cela promet déjà de mettre en lumière de nouveaux enjeux étant donné l’évolution inquiétante des atteintes aux fondements de l’Etat de droit notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

La CNAPD continuera également à jouer pleinement son rôle de relais des revendications de ses associations membre et à analyser l’actualité avec un regard critique afin de continuer à informer et sensibiliser le grand public et les jeunes en particulier. La Coordination s’est également engagée à participer à l’organisation événements majeurs tels que le contre-sommet de l’OTAN qui se déroulera l’été prochain à Bruxelles.

Bref, en 2017, la CNAPD et l’ensemble de ces membres comptent rester pleinement actifs et continueront à défendre un monde plus juste, plus solidaire et dans lequel Paix et Démocratie ne sont pas de vains mots.

Naïma Regueras

Naïma Regueras

Présidente de la CNAPD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir