Difficile d’y croire. Depuis l’annonce de sa candidature, nous nous étions dit que, de toutes façons, ce n’était pas possible. Nous nous étions dit qu’un homme ouvertement raciste, sexiste et homophobe ne pourrait jamais gouverner la première puissance du monde… Et pourtant c’est arrivé. Le 20 janvier prochain, Donald Trump sera bel et bien le 45ème président des Etats-Unis

Alors aujourd’hui tout le monde se demande comment cela a pu arriver. Comment ne l’avons-nous pas vu venir ? Peut-être simplement parce que nous ne le voulions pas… Mais ce résultat est avant tout révélateur d’un phénomène fondamentalement préoccupant. Il est révélateur du mal-être profond de nos sociétés. Il montre que quelque chose dans ce modèle ne marche plus, qu’un équilibre s’est brisé, sans doute depuis longtemps.

Le résultat de ce scrutin est-il celui de la revanche ? La revanche d’un classe sociale délaissée et qui aurait été privée du fameux rêve américain ? Monsieur Trump promet le changement, de refaire de l’Amérique une grande nation. Mais comment croire que celui qui incarne le mieux le système qui a mis une grande partie des Américains à genoux sera capable de le faire ? Comment celui qui a construit son empire sur l’exploitation des inégalités, des héritages exonérés et qui avoue publiquement avoir eu recours à l’évasion fiscale pourrait-il incarner une Amérique pour tous ?

Ce qui est certain, c’est qu’au niveau international ce scrutin nous plonge dans l’inconnu et risque de faire largement bouger les lignes. Mais dans quelle direction justement… Comment évolueront les relations entre les Etats-Unis et l’Europe ? Entre les Etats-Unis et la Russie ? Quel avenir réserve-t-il aux accords sur le climat, lui qui estime que le réchauffement climatique n’existe pas ? Quelle impulsion donnera-t-il au conflit au Moyen-Orient ? Tant de questions actuellement en suspens et dont nous pouvons craindre les réponses…

Mais ce qui est particulièrement inquiétant est que les mêmes symptômes sont présents ici en Europe : chômage, exclusion, augmentation des inégalités, tensions communautaires… Tous les ingrédients sont là.

Serons-nous donc les suivants ? Une chose est sûre, nous observerons les élections à venir dans différents pays européens avec attention. Particulièrement dans ces périodes, la société civile devra rester vigilante et mobilisée.

Naïma Regueras

Naïma Regueras

Présidente de la CNAPD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir