La CNAPD aussi va progressivement ralentir ses activités et se mettre au diapason de l’été. Mais bien entendu, qui dit repos ne veut pas dire insouciance. Parce que la guerre, elle, n’est jamais en congé. L’exemple terrible de l’opération « Bordure Protectrice » et de la véritable boucherie qu’a été cette agression contre Gaza en juillet et août 2014 est là pour nous le rappeler, comme « Plomb durci » en décembre 2008 et janvier 2009 d’ailleurs.

Certains chefs de guerre semblent caler leurs opérations sur le calendrier des vacances des pays occidentaux. Ainsi, ils espèrent probablement une indignation et une mobilisation plus faibles de la population et partant, de leurs dirigeants. Or, il y a aujourd’hui de nombreux conflits en cours dans le monde. Que ce soit le Yémen qui se retrouve sous le feu de l’Arabie Saoudite et de ses alliés (voir l’article dans cette newsletter), l’Irak et la Syrie bombardés par en haut, massacrés par en bas, les Rohingyas en danger en Birmanie, la Libye toujours dans le chaos, le Nigéria aux prises avec Boko Haram, le cessez-le-feu qui semble se craqueler dans le Donbass ukrainien…, les exemples dramatiques ne manquent pas. Il nous faudra donc maintenir notre vigilance tout au long de l’été. Et nous le ferons, bien évidemment.

Par ailleurs, maintenant que notre plainte contre la présence des militaires en rue a été déposée et que le crowdfunding que nous avions lancé pour nous aider à payer les honoraires de nos avocats a atteint ses objectifs (merci à vous pour votre mobilisation), il nous faudra en faire le suivi politique et médiatique. Mais il nous faudra aussi nous assurer que notre démarche ne reste pas lettre morte et qu’une décision claire soit prise par les gouverneurs d’annuler les décisions des bourgmestres concernés. On ne lâchera pas le morceau. On n’abandonnera pas l’État de droit.

Et puis, puisque c’est de saison, la CNAPD sera évidemment toujours présentes sur certains festivals (LaSemo et Esperanzah!)cet été pour continuer à sensibiliser les jeunes aux questions de paix, de citoyenneté et de démocratie. Alors, n’hésitez pas à aller les rencontrer dans leur stand et pourquoi pas, leur donner un coup de main. C’est une excellente occasion d’allier sensibilisation politique et amusement.

J’en profite pour accueillir le petit nouveau qui vient de rejoindre les rangs de la CNAPD en mars dernier. Bienvenue au Conseil de la Jeunesse Catholique qui n’est en fait ni si petit, ni si nouveau que ça puisqu’il s’agit d’une fédération de quinze organisations de jeunesse touchant ainsi plus de 100 000 jeunes par an et qu’il est né en 1962 (avant la CNAPD même). Le CJC a à cœur d’encourager l’engagement et la prise de responsabilité des jeunes dans une optique de solidarité, de coopération et d’ouverture à tous. Il accorde également une priorité à la mise en œuvre d’une éducation globale et permanente. En cela, la CNAPD retrouve des valeurs communes et est donc très heureux de compter le CJC dans ses rangs. Bienvenue à lui !

Pour tous ceux qui sont concernés, et avec un peu d’avance, je vous souhaite à tous de bonne vacances estivales !

Guillaume Defossé

Guillaume Defossé

Guillaume Defossé est vice-président de la CNAPD. Il en fut président de janvier 2014 à décembre 2015. Il fut également co-fondateur, secrétaire général, puis président de Génération Palestine Belgique et membre du bureau d'Ecolo J. Il est persuadé qu'une société en paix ne peut exister que dans la justice, l'égalité et la participation de tous au projet commun. Ce sont les raisons de son engagement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir