It’s Time to Go ! Rejoignez-nous le 20 octobre 2013 au parc du Cinquantenaire pour demander le retrait de des armes de destruction massive. Dressons-nous contre les logiques sécuritaires mensongères menant à la guerre et à la destruction.

Les armes nucléaires sont présentes en Belgique depuis 30 ans. Wikileaks a récemment dévoilé un câble diplomatique confirmant leur présence déjà dénoncée par le mouvement de la paix belge. Ces armes sont inhumaines et dangereuses, mais aussi inutiles et coûteuses ! Malgré les engagements de la communauté internationale pour le désarmement nucléaire, environ 20.000 têtes nucléaires sont présentes dans le monde et 2000 en état d’alerte constante. La Belgique s’est d’ailleurs engagée dans son accord de gouvernement à « la poursuite du désarmement – y compris nucléaire – et pour l’interdiction des armes à portée indiscriminée », sans résultat jusqu’à présent. Mettons-la face à ses engagements !

It’s Time to go, car les mythes sur les armes nucléaires ont encore la vie dure.

Il est temps d’en déconstruire quelques-uns: 

1. « Les armes nucléaires nous protègent : elles dissuadent d’autres États, mal intentionnés, de nous attaquer. »

FAUX : Les armes nucléaires ne dissuadent pas. Pire, elles instaurent un climat de tension perpétuel. En atteste la récente crise coréenne. Le fait que les Etats-Unis soient détenteurs de l’arme nucléaire n’a pas évité les attaques en 2001 d’Al-Qaïda sur le territoire américain. Israël est détentrice d’armes nucléaires, ce qui n’empêche pas le conflit israélo-palestinien de se poursuivre depuis plus de 65 ans ni celui avec le Liban d’éclater à plusieurs reprises en 1978, 1982, 1993 ainsi qu’en 2006. Cela n’a pas non plus retenu l’Argentine de s’engager dans une guerre pour les îles Malouines face aux Britanniques en 1982.

2. « De toute façon, nous ne les utiliserons jamais : elles ne sont présentes qu’à titre de dissuasion. »

FAUX : Sauf si nous détruisons toutes les armes nucléaires, la probabilité qu’elles soient à nouveau utilisées existe que ce soit intentionnellement ou par accident. Avec des conséquences humanitaires et environnementales désastreuses ! Et si vraiment nous ne comptons pas les utiliser, retirons-les, puisque, non seulement, elles constituent un danger permanent, nous coûtent cher, mais sont également inutiles et ne constituent pas un argument valable de dissuasion.

3. «Les armes nucléaires sont légales et peuvent être utilisées en cas d’attaque»

FAUX : Même si, à ce jour, aucun traité n’interdit l’usage des armes nucléaires, leur utilisation violerait le droit international humanitaire. Ces armes tuent de manière indiscriminée, éradiquent toute forme de vie autour de l’épicentre et par là même violent le protocole additionnel de Genève qui, en temps de guerre, exige que les opérations soient dirigées vers des militaires et non des civils. Sans compter, qu’une guerre nucléaire aurait des conséquences à long terme sur toute la planète : dérèglement drastique des saisons entraînant des famines etc.

4. « S’il n’est pas illégal d’en détenir, autant en avoir »

Tant que certains pays détiendront l’arme nucléaire, d’autres pays voudront l’acquérir. Ceci nous entraîne dans une course folle à l’armement en lieu et place du désarmement rendu obligatoire par le Traité de non prolifération. Aux discours sur un monde sans armes nucléaires, exigeons des actes !

5. « En Belgique, les armes nucléaires ne nous coûtent rien puisqu’elles sont américaines. »

FAUX : Mis à part le coût du personnel militaire affrété à la base de Kleine Brogel et entraîné pour le largage des bombes nucléaires, les Américains aimeraient moderniser les bombes présentes sur notre territoire à leurs frais, bien évidemment (les neuf puissances nucléaires dépensent plus de 105 millions de dollars par an pour le maintien et la modernisation de leur arsenal nucléaire). La modernisation impliquerait, par contre, pour l’Etat belge l’achat de nouveaux avions F-35 (remplaçant les F-16) capables de transporter ces nouvelles bombes pour 150 millions d’€/pièce.

6. « Les Japonais se sont remis d’Hiroshima, une attaque n’est donc pas si grave»

FAUX : Outre le fait qu’aucune structure internationale (CICR, ONU, etc.) ne soit capable de faire face à une guerre nucléaire, une bombe B-61 de Kleine Brogel possède 24 fois la puissance destructrice de la bombe ayant explosée à Hiroshima. De plus, une guerre nucléaire occasionnerait un dérèglement climatique mondial entraînant une baisse de température, ce qui aurait des conséquences sur la planète entière, détruirait l’agriculture et provoquerait des famines.

7. « Nous voulons bien retirer ces bombes mais les Américains, eux, ne veulent pas. C’est une affaire de l’OTAN que la Belgique ne peut traiter seule. »

FAUX : L’armée américaine admet désormais que les bombes nucléaires présentent en Europe n’ont aucune utilité militaire (plusieurs rapports en attestent). Le gouvernement Obama n’attend qu’un signal de ses alliés européens. La Belgique, quant à elle, invoque la solidarité à l’intérieur de l’OTAN et attend un consensus de tous les alliés. Or les bombes B-61 sont uniquement le fruit d’un accord bilatéral entre les Etats-Unis et la Belgique. Notre pays pourrait jouer un rôle prépondérant en ce qui concerne le désarmement nucléaire en demandant leur retrait, initiant ainsi une logique de retrait progressif des armes nucléaires américaines.

Ces armes sont une réminiscence de la Guerre froide lorsque les deux blocs, dans une course folle à l’armement, déployaient chacun un stock d’armes nucléaires dans leurs pays alliés. Actuellement, seuls les Etats-Unis stockent encore des armes en dehors de leur territoire : en Belgique, mais également en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Turquie.

La Guerre froide s’est officiellement terminée en 1989 : It’s « Time to go ». C’est le slogan que nous scanderons haut et fort, en musique, le 20 octobre 2013 au parc du Cinquantenaire. N’hésitez pas à rester informés et soutenez-nous via la page facebook de l’événement.

CNAPD

CNAPD

Tous les articles écrits par les stagiaires, bénévoles ou anciens membres et permanents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir