La banque belge KBC investit 72,5 millions de dollars dans Serco, une société britannique active dans le domaine de l’armement nucléaire. C’est ce qu’indique le rapport « Don’t bank on the bomb » (publié ce 10 octobre par l’International Campaign to Abolish Nuclear Weapons – ICAN, dont la CNAPD est membre). Ce rapport présente comment les institutions financières mondiales investissent 314 milliards de dollars dans l’industrie du nucléaire militaire. L’Etat belge n’interdit pas aux banques belges d’investir dans les armes nucléaires, contrairement aux mines anti-personnelles et aux armes à sous-munitions.

En Mars 2012, Serco a pu percevoir un prêt totalisant 1,16 milliard de dollars auprès d’un consortium de 16 banques, dont la Banque KBC. Serco possède un tiers des actions de l’entreprise « Bristish Atomic Weapons Establishment (BAWE) ». Les deux autres tiers appartiennent à Jacobs Engineering et Lockheed Martin, le constructeur des désormais fameux F-35. BAWE est notamment chargé de la production et de l’entretien du Trident, le missile balistique intercontinental équipé d’ogives nucléaires.

KBC n’est pas la seule institution financière qui investit dans les armes nucléaires. Le rapport « Don’t Bank on the Bomb » décrit comment 298 institutions financières de part le monde mettent 314 milliards de dollars à disposition de l’industrie du nucléaire militaire.
En Europe, l’institution financière principalement impliquée est la Royal Bank of Scotland (GB) ; en Belgique, outre la banque KBC, on retrouve BNP Paribas Fortis en « bonne » position.

Alors que la Belgique interdit aux banques belges d’investir dans les mines anti-personnelles et les armes à sous-munitions, une telle interdiction ne frappe toujours pas l’arme nucléaire, pourtant l’arme potentiellement la plus destructrice qui existe.

La CNAPD et la campagne « Time to go » demande donc que le gouvernement belge interdise aux banques l’investissement dans les armes nucléaires.

Le 20 octobre prochain, le mouvement de la Paix Belge organisera un grand rassemblement dans le Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Un signal clair sera envoyé au gouvernement Belge :
« Time to go ! Les armes nucléaires hors de Belgique ! »

Carlos Crespo et Nicolas Vandenhemel
Co-Présidents de la CNAPD

 

CNAPD

CNAPD

Tous les articles écrits par les stagiaires, bénévoles ou anciens membres et permanents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir