Construction de murs, surveillance aux frontières, interventions en mer, hotspots, Frontex, aide financière aux pays frontaliers pour garder les migrants chez eux, l’Union européenne regorge d’idées pour fermer ses frontières aux migrants. Mais les frontières de l’UE ne sont pas seulement une réalité pour les migrants, elles existent aussi pour les citoyens européens qui peinent à percer ses mystères. C’est afin de contribuer à l’ouverture de ces frontières (autant physiques que mentales) que la CNAPD mène le projet de Concept stratégique citoyen.

Ce manque de transparence et d’information sur les processus décisionnels et les horizons stratégiques qui animent l’Union apparaît comme une entrave au processus démocratie et empêche souvent les citoyens d’exercer un contrôle sur leurs représentants.

De plus en plus, les jeunes européens se sentent déconnectés de cette superstructure, qui prend pourtant des décisions qui affectent directement leur vie au quotidien. Par ce projet de « Concept stratégique citoyen », nous voulons redonner aux jeunes la place qui leur revient en tant que citoyens européens et du Monde, acteurs et engagés pour le changement.

« Concept stratégique citoyen » est un projet qui interroge la politique de sécurité et de défense commune de l’UE (PSDC). La PSDC fait partie intégrante de la politique étrangère de l’UE et vise à lui donner un cadre réglementaire commun en matière d’interventions extérieures pour des opérations de maintien de la paix ou de gestion de crise. Mais qu’est ce que la sécurité ? Et comment garantir la paix ? Ces concepts, d’apparence objectifs, charrient derrière eux différentes conceptions des relations internationales et influencent directement le choix des moyens à mettre en place pour assurer la « sécurité ».

Ces questions font partie de celles que se sont posés des étudiants de l’IHECS. Au travers du cas du conflit en Syrie, de la Libye ou de la gestion des frontières de l’UE par Frontex, les étudiants ont passé au crible et décrypté les médias afin de dépasser leur apparente objectivité et de mettre en lumière comment les différents usages de la notion de sécurité peuvent être mis au service de la PSDC et des interventions à l’extérieur de l’Union.

Ces travaux seront présentés lors d’une conférence ouverte au grand public fin juin. Cette journée de débats sera l’occasion pour les jeunes d’interpeller les représentants politiques sur ces questions. La question des politiques migratoires de l’UE ainsi que celle des frontières et de la situation des migrants en Belgique seront également abordés lors de cette journée.

Coralie Mampaey

Coralie Mampaey

Coralie Mampaey est chargée de projet à la CNAPD.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir