La CNAPD était présente les 17 et 18 septembre au village associatif de la 7e édition de ManiFiesta, la grande fête de la solidarité belge organisée par le PTB, Solidaire et Médecine pour le Peuple à Bredene.

Après les festivals LaSemo (en juillet) et Esperanza (en août), la CNAPD était de retour avec son animation « Qui veut dégommer du terroriste ? ». Au-delà d’un titre un tant soit peu provocateur, cette animation était avant tout un prétexte pour échanger avec les festivaliers du terrorisme, qui ne cesse de s’inviter dans nos fils d’actualité et conversations depuis des mois. A l’appui de portraits d’individus et de groupes tous qualifiés de terroristes à un moment donné de l’histoire contemporaine, ensemble nous nous sommes interrogés : comment définir le terrorisme ? Nos représentations collent-elles à la réalité du phénomène ? Qui décide de l’étiquette « terroriste » et qui l’appose? Au programme donc, réflexion et information pour forger notre esprit critique citoyen.

En poursuivant son chemin dans le village associatif, il était également possible de retrouver la CNAPD au stand d’Intal dans le cadre de la plateforme « Pas d’avions de chasse ». Nous avons pu recueillir le soutien de nombreux festivaliers pour dire non à l’achat de 34 nouveaux avions de chasse par le gouvernement belge, pour un coût total de 15 milliards d’euros. N’oublions pas que les missions militaires et bombardements n’amènent ni la paix ni la stabilité, bien au contraire. Si vous n’avez toujours pas signé la pétition, il ne vous reste que quelques jours pour le faire ! Rendez-vous sur le site internet de la plateforme : http://pasdavionsdechasse.be/petition/.

Malgré une météo quelque peu humide le vendredi soir, ManiFiesta a battu son plein tout le reste du week-end au rythme d’un programme des plus riches. Du point de vue musical, le concert de Manu Chao et La Ventura déplacé à samedi soir a rencontré un vif succès tout comme les nombreux autres groupes qui partageaient eux-aussi la tête d’affiche : Kery James, Asian Dub Foundation, Babylon Circus, pour ne citer qu’eux. Une dizaine de conférences et de débats ont également rythmé les journées du festival et ce grâce à la présence de plusieurs invités de choix tels qu’Aleida Guevara fille de l’illustre Che ou encore Zoé Konstantopoúlou (syriza), ancienne présidente du Parlement grec.

Cette année encore, Manifiesta était un grand espace de rencontres et de partage en faveur d’une société plus juste, un rendez-vous idéal pour une rentrée solidaire et engagée !

Laure ETCHETO

Stagiaire

Stagiaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous !

Plus d’articles

Evenements à venir